26/01/2005

What you do in your life echoes in Eternity

Décidément, la grande armée des assistés mentaux et des perdus de la cervelle ne connaît pas de défection. Ca fait plaisir à voir. Encore une qu'on pourrait envoyer se faire éclater les intestins sur le front du pétrole et des hamburgers uniquement pour le bon plaisir d'un couillon étoilé ou d'un élu malade. Aucun trafic ni à gauche ni à droite, je traversais tranquillement une rue, dans le zébrage mais au rouge, pour arriver de l'autre côté et y entendre une vieille peau, qui, elle, attendait religieusement le vert, proférer cette transcendance à ce qui devait être son mari, tout en forçant sur le volume pour être bien sûre que je l'entende: "Les feux, c'est pas fait pour les chiens". Elle en avait son petit menton qui tremblait et, à en voir ses mains qui s'accrochaient davantage au bras de son compagnon, elle devait sûrement avoir l'impression de vivre un grand moment, du genre de ceux qui font écho dans l'éternité.

11:57 Écrit par Lato | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

.. Bonne journée et bonne continuation

Écrit par : Claude | 27/01/2005

Si c'est pas fait pour les chiens... c'est pour les chats alors???

Écrit par : Bol | 27/01/2005

Chouette ... ... un ami des animaux.

Écrit par : L.S. | 27/01/2005

Avant d'être vieux... 1 peu de respect l'ami, avant d'avoir la peau tannée par les douleurs de la vie, cette vieille pute était sûrement un modèle de tolérance au visage angélique invitant à l'amour du prochain. Ou alors cette gouine que tu as fait, par ton incivilité, basculer dans l'électorat du FN pour contrer la criminalité urbaine, n'a jamais été qu'une grosse conne. On saura jamais vu que t'as oublié de lui voler son sac.

Écrit par : AH | 27/01/2005

... ... et qu'elle s'est faite écrasée comme une grosse merde en traversant au vert. L'avait pas vu le chauffard bourré qui confondait les couleurs.

Écrit par : L.S. | 27/01/2005

ou bien elle craignait à moitié l'ire du fauve qu'elle défiait au nom de La Règle et de SA soumission pusillanime au Code de la Route

Écrit par : Bruno | 28/04/2005

Les commentaires sont fermés.