31/01/2005

C'est pas pour demain

Qui a dit qu'on ne savait plus débattre ? Ce n'est qu'une impression. Les plateaux de télé regorgent d'invités lucides, de têtes pensantes du débat citoyen et de Superman de l'intérêt collectif. Tenez, pas plus tard que hier, on débattait sur la chaine privée francophone de l'avenir de la cigarette en Belgique, petite question de santé publique quand même, et bien, l'industrie du tabac y avait délégué un champion, un vrai vainqueur toutes catégories. Invité à s'exprimer sur les nuisances de la fumée dans les restaurants, notre brave homme s'est déclaré, lui, indisposé "quand quelqu'un dans son dos sent le patchouli ou aut' chose".  Ca, c'est envoyé, non ? Il a tout compris, le bonhomme. Argument imparable.
Sur ce, je vous laisse, je vais visiter ma belle-soeur en oncologie à St-Luc, la pauvre, elle s'est pris trop d'Anaïs-Anaïs dans le pif.


11:10 Écrit par Lato | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

j'l'ai vu! quel bête type!! mais c'est vrai que qd on a le nez fin...moi qui travaille dans la chimie aromatique, je suis assez sensible aux odeurs diverses et qd une pouf parfumée à outrance entre dans la pièce, ça me dérange. M'enfin, je ne sais pas trop si c'est la pouf ou le parfum qui me dérange le plus.

Écrit par : nickdoel | 31/01/2005

Les commentaires sont fermés.