13/08/2005

Amargura

Les proches et les avocats de la famille Pinochet ont été furieux de la récente inculpation du fils cadet et de l'épouse d'Augusto pour complicité de fraude fiscale présumée. Ils ont été vexés. Ca ne leur a pas plu. 27 millions de dollars, selon un quotidien argentin. Sur le dos des Argentins. Ca démontre 2 choses. Ce qui caractérise les truands, les grands truands, c'est ce jusqu'au-boutisme acharné, cette cohérence dans le Mal dont ils font preuve jusqu'au dernier souffle (ce qui dans le cas d'Augusto n'est presque plus une métaphore), loin de toute idée de repentir, bien trop engoncés dans la gangue de leur arrogance. Deuxio, faut pas traiter un tyran assassin de vulgaire voleur, ça fâche.

(photo: Défilé des folles de mai - Place de mai, Buenos Aires - © Thierry Nectoux)


16:30 Écrit par Lato | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

02/08/2005

On avance, on avance

Vade retro, Satanas ! Avec les créatures de l'Enfer point tu ne forniqueras si ton Dieu, tu veux servir. Sauf si, éventuellement, dans ton club précédent, épouse tu avais prise et que pendant 15 ans, amende honorable tu as fait et patience tu as eue. Il a bien du bol, ce nouveau cureton, marié donc, du Brabant wallon. Il doit être le seul ecclésiastique, version catho, à pouvoir se glisser sous la couette le soir et assouvir sans honte ses pulsions lubriques. Décidément imbattable sur le terrain glissant de la cohérence, l'Eglise a encore une fois démontré sa logique, sa modernité et son courage en autorisant une exception qui fera rugir les autres -ceux qui n'étaient pas anglican "avant"- de désespoir et de lassitude. Trop tard, z'avaient qu'à y penser ! Dans le même ordre d'idées, paraît qu'au Vatican une nouvelle tendance se dessine: toujours pas d'ordination pour les femmes, vous pensez bien, sauf si, par une opération autre que celle du Saint-Esprit, elles étaient des hommes avant. C'est mon copain, enfin ma copine, équatorienne, Rosa-Angel, qui va être contente: ça a toujours été son truc de s'habiller en femme.




15:15 Écrit par Lato | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |