26/04/2006

Ma soirée avec Prozac

Un meurte odieux pour un morceau de plastoche qui doit coûter 3 euros cinquante en production. Une réaction massive des pouvoirs publics, avec le risque toujours bien présent de la dérive sécuritaire et de la stigmatisation d'une population jeune et fragilisée, laissée pour compte de notre miracle économique. Le constat encore une fois que l'emplâtre sur la jambe de bois semble être la seule solution implémentable et que la sollicitation paradoxale l'emporte toujours sur la prévoyance et le travail en amont, un peu comme ce sarcophage pourri qui ne recouvre pas "vraiment" le chancre atomique de Tchernobyl (on apprend d'autre part que la catastrophe est le résultat d'un test... test probant donc: on sait maintenant qu'elle était pourrie; au nom des victimes, merci l'URSS et son système génial). 800 millions d'euros pour un nouveau sarcophage qui dorment on ne sait où, faute d'un accord des parties en présence (et là-dessus, j'aurais bien aimé en savoir un peu plus), des pro-nucléaires qui s'accrochent en reconnaissant à demi-mot les lacunes en termes de sécurité, un détracteur qui nous agite la menace terroriste (a-t-il seulement conscience de l'incroyable chaîne d'intérêts financiers qui consolident l'option nucléaire ? la vraie menace est peut-être là) et un ministre wallon, décidément toujours aussi drôle, qui ne trouve pas "grave" qu'on doive refaire la bien aimée E411. Mais le pire, c'est qu'en vingt ans, rien a changé: les médecins de l'Est portent toujours des calots aussi ridicules.

21:58 Écrit par Lato | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

aaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh c'est un véritable bonheur de venir prendre sa dose de bonnes nouvelles dès le matin. Après, on se sent tout safran à l'intérieur, tout reposé, on peut mettre son tablier de sapeur et aller travailler.
euh, oserais-je suggérer une belle journée?

Écrit par : fun | 27/04/2006

A mort la dérive sécuritaire ! Moi, je propose, plutôt que d'en rajouter côté caméras, flics en muselière & clébards en patrouille, je suggère, donc, que l'on s'attaque au noeud du problème dans le cas de ce crime odieux d'un p'tit gars par un autre p'tit gars survenu Gare du Midi pour faciliter le vol d'un MP3, je suggère, disais-je , et insiste-je, d'interdire le port du MP3 dans les lieux publics. Et si on s'attaque ensuite aux gsm ? On interdira les gsm. Une autre question ?

Écrit par : AH | 27/04/2006

......... ça, c'est passqu'on a supprimé l'service militaire...d'not' temps, hein madame, les jeunes on savait les t'nir!

Écrit par : nickdoel | 28/04/2006

hoooooooooooooooooooo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! IL EST L'OR MONSEIGNOR!!!!!!!!!!

Écrit par : fun | 09/05/2006

Les commentaires sont fermés.